Le TCO (total cost of ownership) est un outil décisionnel indispensable pour les gestionnaires de parc. Son approche permet de prendre en compte tous les coûts de fonctionnement d’un parc de véhicules professionnels de manière à optimiser l’ensemble de ces dépenses. Pour gérer une flotte automobile, il faut savoir gérer ce TCO et connaître les points sur lesquels il est possible de faire des économies.

Prendre en considération le coût global

Pour gérer une flotte et faire des économies, il faut tenir compte de tous les coûts mis enjeux pour sa détention et non pas que les frais de location ou les simples prix d’achat. Durant tout le cycle de vie des véhicules, les gestionnaires de flottes ont bien plus que ça comme dépenses à gérer. Faire le calcul du TCO sert à mettre en lumière toutes ces dépenses afin de prendre les bonnes dispositions pour économiser. Ce calcul prend en considération le financement du véhicule, les frais d’assurances, de maintenance, de réparation, de carburant, ou encore les taxes et la fiscalité, qui ont un impact sur la gestion d’une flotte.

Selon Yooliz, prestataire de leasing automobile, le loyer représente en moyenne 36% du calcul du coût du TCO.

Faire le bon choix en terme du type de véhicules

Choisir des véhicules fiables et qui ne consomment pas beaucoup en carburant maximise considérablement l’indice de TCO. Une consommation moindre en carburant aura plus d’impact sur les dépenses qu’une réduction du prix au litre du carburant. De plus, la consommation du carburant influencera directement la fiscalité du parc à cause des particules de dioxyde de carbone rejetées. Un véhicule fiable demandera moins d’entretien, et de ce fait coûtera moins cher au quotidien. C’est la raison pour laquelle le verdissement est actuellement au coeur des préoccupations des gestionnaires de flotte. Est-ce qu’ une flotte de véhicules électrique est rentable? Est-ce que les économies en carburant et en fiscalité sont suffisantes pour diminuer la note ?
Dans le magazine Flottes Automobiles, Hervé Foucard, chef du service technique des transports automobiles municipaux de la ville de Paris confie que ce n’est pas tout à fait le cas. “Pour les 460 véhicules électriques, le TCO reste supérieur à celui des thermiques malgré les bonus et les gains sur le carburant, car nos véhicules roulent très peu. Ce qui pèse le plus dans le TCO, c’est le coût de possession pour les véhicules et GNV. Mais la concurrence sur l’électrique et l’arrivée de nouveaux fourgons devraient tirer le prix vers le bas.”

Choisir les bons prestataires

Un autre facteur sur lequel il est possible de faire des économies, c’est celui des prestataires. Cela commence avec le choix du mode de gestion. Selon le degré de responsabilité que vous souhaitez avoir, vous pourrez choisir entre l’internalisation et l’externalisation. La première possibilité exige une maîtrise de tous les tenants et aboutissants des postes de dépenses de votre côté. Vous aurez un pouvoir de négociation total, puisque vous vous occuperez de tous les contrats essentiels en bénéficiant des conditions financières intéressantes. Cependant votre seul interlocuteur sera le loueur.

En ce qui concerne les services de locations, le mieux est d’éviter de mettre tous les oeufs dans le même panier mais de mettre les loueurs en concurrence et choisir ainsi la meilleure proposition. En menant des négociatios tripartites et en mettant en concurrence les loueurs, l’économie réalisée peut atteindre 5 à 15% sur l’achat ou le loyer, avance Maxime Sartorius, fleeteur pour DirectFleet dans le magazine Flotte Automobile. Après avoir déterminé le mode de gestion qui convient le mieux, il faut vous fixer à présent sur le type d’acquisition de vos véhicules : Achat ou Location (LLD)? Chaque option présente ses avantages et inconvénients. Avec la LLD, vous pourrez faire déléguer plusieurs tâches chronophages du quotidien et vous pourrez mieux vous concentrer sur votre activité. Mais votre champ d’action sera réduit contrairement à la seconde option, où vous serez maître de toute décision : choix des enseignes de réparations, tarifs, maintenance, …

Faire le bon choix en terme d’assurance est aussi indispensable. Là aussi une mise en concurrence est nécessaire pour trouver celle qui sera adaptée à votre flotte. En réalité, optimiser le TCO est un travail qui doit être fait en continu et qui implique plusieurs actions chronophages.